Fermer

Les Diables à l'étranger

Les Diables à l'étranger

Actu du 21/04/2019

Chaque semaine, retrouvez un résumé des matches de nos Diables à l'étranger

Chelsea - Burnley

2-2

Eden Hazard

8/10

Dès la 2e minute, il envoyait une demi-volée surpuissante, du gauche, dans un angle fermé, que Heaton repoussait tant bien que mal. Sur l'ouverture du score de Burnley, il manquait d'un peu de promptitude pour empêcher Hendrick d'armer sa volée à l'entrée du rectangle. Mais il se rattrapait dans la foulée avec un superbe travail côté gauche pour servir Kanté en retrait : 1-1. Et le 13e assist de la saison, déjà, pour Eden !

A la 28e, il manquait une opportunité de redonner l'avantage à Chelsea alors que le marquoir affichait déjà 2-2. Pourtant dans une position qu'il affectionne, sur le côté gauche avec la possibilité d'ouvrir son pied pour enrouler au deuxième poteau, il voyait sa frappe s'envoler en tribune. Dommage car le jeu allait ensuite se resserrer et, malgré deux petits festivals dont il a le secret à l'entrée du rectangle au retour des vestiaires, le score n'allait plus évoluer.

"Comme toujours, il est celui qui fait marquer Chelsea", analyse sobrement le Daily Mirror, qui lui attribue un 9/10. On notera également que le Diable a réussi ses quatre dribbles tentés et qu'il a touché exactement 100 ballons, un total hallucinant compte tenu de sa position très haute sur le terrain puisqu'il évoluait presque aux côtés d'Higuain. Un seul bémol : il aurait pu être plus précis sur les 10 corners qu'il a bottés. 

  • Auteur d'un assist pour Kanté

Naples - Atalanta

1-2

Dries Mertens

7.5/10

Propulsé en duel avec le portier adverse à la 21e grâce à un rebond qui surprenait toute la défense de l'Atalanta sur un long ballon, il tentait de dribbler mais trébuchait et indiquait de suite à l'arbitre qu'il n'avait pas voulu simuler et qu'il ne réclamait ni coup franc, ni penalty. Après cette mésaventure, il parvenait toutefois à donner l'avantage à son équipe sur un bon travail de Malcuit, bien que Mancini (son opposant) l'ait aidé à pousser le ballon au fond.

La suite ? une série d'occasions manquées : à la 33e, il dribblait deux hommes dans le rectangle avant de voir sa tentative contrée in extremis. A la 50e, il faisait le bon choix en mettant Milik sur orbite mais le Polonais voyait sa pichenette être repoussée par un défenseur sur la ligne. A la 61e, il préférait alerter Ruiz plutôt que de finir lui même une action qu'il avait créée avec un nouveau dribble décisif. Malheureusement, son équipier espagnol venait de couper son effort. Et cinq minutes plus tard, son pressing lui permettait de se créer une nouvelle opportunité tout seul mais sa frappe du gauche échouait dans le petit filet. La punition était immédiate et l'Atalanta marquait coup sur coup pour renverser les Partenopei et réaliser le hold up parfait. 

Un final cruel pour Mertens qui s'était démené pour faire le break. 

  • Buteur à la 28e

  • Remplacé par Younes à la 77e

Dalian Yifang - Chongqing Lifan

1-1

Yannick Carrasco

7.5/10

Il continue de survoler les débats en Chine. Dangereux tout au long du match, il a dominé la rencontre techniquement (ce passement de jambes suivi d'un petit pont à la 20e minute...).

Il a crée le danger pour les autres (trois passes clés, dont une pour un Marek Hamsik qui doit encore apprivoiser son nouvel environnement à la demi-heure), pour lui-même (huit tirs en tout, dont trois cadrés), jusqu'à faire mouche, en bénéficiant d'un brin de chance, il est vrai (tir dévié juste sous la barre).

C'est clairement lui LE pilier de Dalian Yifang...

  • Buteur à la 68e minute

Pour découvrir les notes et l'analyse des prestations de 24 autres Diables, je me connecte