Fermer

Les Diables à l'étranger

Les Diables à l'étranger

Actu du 29/11/2021

Chaque semaine, retrouvez un résumé des matches de nos Diables à l'étranger

Naples - Lazio

4-0

Dries Mertens

9/10

Un an après la disparition de Maradona, Mertens lui a rendu un vibrant hommage. Et de quelle manière. Après neuf petites minutes de jeu, il réalisait un crochet court dévastateur pour mystifier son adversaire direct. Avant ensuite de placer un ballon hors de portée de son ancien coéquipier Pepe Reina. 

Mais Drieske ne s'est pas arrêté là. Sur une passe en retrait anodine de Lozano, le magicien du soir réalisait l'une de ses spéciales. Un tir enroulé du droit sans élan qui surmontait le gardien adverse côté opposé. Du grand art tout simplement. 

Dans le jeu, le lutin napolitain a été très juste techniquement. En étant très disponible et en pourrissant la vie des défenseurs romains. Avec la blessure de Osimhen, on se demandait comment Naples allait évoluer. Mertens a répondu de la meilleure des manières pendant un peu plus d'une heure de jeu. 

Bref du grand, du très grand Mertens. Qui vient de prouver que ses pépins physiques étaient derrière lui. Et que sa saison pouvait enfin commencer. 

  • Double buteur à la 10e et 29e.

  • Remplacé à la 64e

Arsenal - Newcastle

2-0

Albert Sambi Lokonga

7.5/10

Face à la lanterne rouge, le Petit Prince de l'Emirates a été très bon, à l'image de son entente avec Thomas Partey qui fut excellente. Le Ghanéen s'est surtout occupé de récupérer les ballons. Tandis que le Diable fut le cerveau de son équipe. Après les deux latéraux, postes très importants pour Arteta, il est le joueur qui a touché le plus le cuir. Preuve de son importance dans le collectif de l'entraîneur espagnol. 

Surtout, il est parvenu à faire une bonne utilisation du ballon. En jouant vers l'avant avec six passes clés. Il ne lui manque plus qu'à être décisif avec un assist ou un but pour signer un match référence. 


Cadiz - Atletico Madrid

1-4

Yannick Carrasco

7.5/10

Ce n'est un secret pour personne, Carrasco préfère quand un joueur à vocation défensive évolue derrière lui. Comme face à Cadiz où Hermoso a effectué le sale boulot. Mais où l'opposant direct du Diable a connu un véritable cauchemar. Brouillon en première période comme l'ensemble de son équipe, il s'est débridé en seconde. 

Grâce notamment à un véritable caviar déposé sur le crâne de Lemar pour ouvrir le score. Une action qui a lancé sa rencontre. Car par la suite, il a été absolument intenable. Quelques minutes après cela, dans un contre supersonique, il lance parfaitement le Français qui butait sur le gardien. Avec trois passes clés, il n'a jamais relâché la pression sur la défense adverse. 

Il s'agit déjà de la quatrième passe décisive en championnat pour le Colchonero. 


Pour découvrir les notes et l'analyse des prestations de 24 autres Diables, je me connecte