Fermer

Les Diables à l'étranger

Les Diables à l'étranger

Actu du 10/07/2020

Chaque semaine, retrouvez un résumé des matches de nos Diables à l'étranger

Manchester City - Newcastle

5-0

Kevin De Bruyne

8/10

Un régal. Comme toujours ou presque. Après une prestation un peu plus quelconque en sortie de banc face à Southampton, il a remis les pendules à l'heure. Avec une nouvelle passe décisive, la 18e en championnat, il n'est plus qu'à deux longueurs de Thierry Henry et ses 20 passes décisives en 2002/2003. Il lui reste 360 minutes pour y parvenir. 

Face à Newcastle, son entente avec David Silva a tout simplement été exceptionnelle. Si l'Espagnol est l'homme du match, KDB a lui aussi été au-dessus. Avec 7 passes clés, il a distribué des caviars tout le long de la rencontre. Sur sa passe dé, il joue parfaitement un ballon en retrait pour Mahrez après une bonne infiltration dans la surface. Impressionnant de facilité, il a joué assez haut d'où son nombre de ballons touchés un peu en dessous de ses standards (75). Il aurait mérité plus d'une passe décisive sur sa prestation d'ensemble.

  • De nouveau passeur

Arsenal - Leicester

1-1

Youri Tielemans

7/10

Bonne prestation d'ensemble de la part du Ketje de Bruxelles. Déjà, il est l'homme qui a touché le plus de fois (95) le cuir sur le pré. Efficace dans ses transmissions, Tielemans a donné trois passes clés pour ses partenaires. Mieux, en tout il a réalisé plus de passes réussies (67) que l'ensemble de la paire Xhaka - Dani Ceballos (66 à eux deux).

Indispensable à son équipe, il est celui qui connecte les deux lignes pour donner du liant au jeu. Seul bémol, il n'a pas tenté une seule fois sa chance sur la partie. Dommage, quand on connaît sa qualité de frappe. 

La complémentarité entre lui et Ndidi saute aux yeux. Un savant mélange entre la finesse et la puissance. 

Bournemouth - Tottenham

0-0

Toby Alderweireld

7/10

La dernière fois qu'il était titulaire avec Jan Vertonghen, cela remontait au 7 mars face à Burnley. Il vient d'enchaîner une deuxième titularisation avec un seul dénominateur commun: Tottenham n'a pas encaissé.

A plusieurs reprises, Lloris a eu chaud. Il a été sauvé par deux fois par la VAR et a dû sortir un arrêt quatre étoiles face au jeune Harry Wilson en fin de partie. Individuellement, l'Anversois a été assez bon et peu mis en danger. Collectivement en revanche, Tottenham est beaucoup moins constant. 

Certainement le défenseur le plus solide du quatuor sur sa rencontre. Une fois de plus, il n'a subi aucun dribble et n'aura commis aucune faute. Après une reprise difficile marquée par des absences répétées sur le pré, il semble bel et bien redevenir un pion essentiel à son équipe. 

Pour découvrir les notes et l'analyse des prestations de 24 autres Diables, je me connecte