Fermer

Les Diables à l'étranger

Les Diables à l'étranger

Actu du 04/12/2016

Chaque semaine, retrouvez un résumé des matches de nos Diables à l'étranger

Tottenham - Swansea

5-0

Moussa Dembélé

8/10

Le retour à une formule classique au milieu lui va mieux et sa complémentarité avec Victor Wanyama s'affine semaine après semaine. La répartition des rôles entre les deux hommes est de plus en plus limpide et la qualité physique du Kenyan offre à l'Anversois une certaine liberté pour orienter le jeu dont il a profité, bien aidé par une justesse technique toujours aussi exquise, que ce soit dans les transmissions avec 93 % de passes réussies ou dans le dribble. La manière avec laquelle il a éliminé Leroy Fer pour initier le mouvement sur le quatrième but londonien l'a rappelé. Déterminant dans l'équilibre de l'équipe.

  • Remplacé par Winks à la 83e

Rostov - Zenit St Pétersbourg

0-0

Axel Witsel

8/10

Toujours aligné au poste de numéro 8 et promu capitaine pour ce match, il n'a pas pu aider son équipe à faire mieux qu'un nul blanc contre cette équipe de Rostov qui avait éliminé Anderlecht de la Ligue des Champions. Sa très lourde frappe à distance, à la 67e minute, partait bien mais elle était ralentie par la cuisse d'un défenseur, facilitant la tâche du portier adverse qui pouvait capter le ballon.

Avec 86 ballons touchés (le meilleur total du match derrière Criscito) et 72 passes réussies sur 74, le Diable rouge a été la plaque tournante de l'équipe. Il a également pris soin de ne se faire subtiliser aucun ballon et a pris son rôle de capitaine à coeur quand il s'agissait de plaider en faveur de ses équipiers auprès de l'arbitre, réussissant même à faire annuler un carton rouge adressé à l'un de ses équipiers...

Crystal Palace - Southampton

3-0

Christian Benteke

8/10

Le jour de ses 26 ans, le Diable s'est fait offrir par Fraser Forster le but le plus facile de sa carrière. Pourtant l'un des gardiens les plus fiables de Premier League, l'Anglais a manqué son dégagement pour le plus grand bonheur de l'attaquant qui n'a eu qu'à pousser le ballon au fond. Le deuxième pion qu'il a inscrit n'était pas forcément plus difficile quand il a s'est retrouvé face au but vide pour reprendre le centre de Jason Puncheon. Entre ses deux réalisations, l'attaquant n'a eu cesse de se battre, encore et encore face à l'une des défenses centrales les plus athlétiques d'Angleterre qu'il a fait souffrir. Et son jeu aérien a aussi été très utile sur le plan défensif.

  • Auteur d'un doublé

  • Averti à la 70e

Lazio Rome - AS Rome

0-2

Radja Nainggolan

7.5/10

Très belle prestation du Ninja qui a rendu son brassard de capitaine à De Rossi mais qui n'en a pas moins pris ses responsabilités. La Gazzetta dello Sport lui attribue un 7,5/10, le désigne homme du match et le décrit en un mot: "Multifonctionnel". De l'avis de certains commentateurs, il était déjà le meilleur joueur sur le terrain avant son but, qui a donné des allures définitives au marquoir. Si on ajoute cette jolie frappe des 25 mètres au reste de sa prestation, on obtient un derby rondement mené par le Diable rouge !

Dans un 3-4-2-1 dont Spalletti n'est pas coutumier, le Ninja a prouvé qu'il pourrait très bien endosser le rôle de médian relayeur dans ce système qui est également celui de l'équipe nationale. Comme le dit la Gazzetta, il a tout fait : récupérations, pressing, distribution, interceptions, tacles, duels et même quelques dribbles. Ce qu'il a le moins fait : frapper au but. Mais sa seule tentative du match a fait mouche. Et comme l'a signalé Spalletti dans la foulée du match: c'est quand le Ninja s'est occupé personnellement de Lucas Biglia que la Lazio a baissé de niveau...

Bref, Nainggolan a envoyé un message à Roberto Martinez (qu'il rencontre le 10 décembre) mais aussi à sa direction, avec qui il négocie un nouveau contrat.

  • A inscrit le 0-2

Tottenham - Swansea

5-0

Jan Vertonghen

7/10

Toujours privé de son complice Toby Alderweireld, il a vécu un match très tranquille face à une formation de Swansea inoffensive ou presque. Sa présence physique a suffi à éteindre les trop faibles velléités offensives des Gallois. Quasiment jamais pressé non plus, il a eu tout le loisir d'ajuster ses ouvertures. Sa dernière du match a mis Moussa Sissoko sur orbite et a abouti au dernier but des siens.

Everton - Manchester United

1-1

Kevin Mirallas

7/10

Son entrée à Southampton avait été l'un des rares motifs de satisfaction du revers d'Everton. Et ses 20 bonnes minutes ont trouvé leur récompense dans cette titularisation. Sa volonté constante de percuter et de combiner avec Romelu Lukaku aurait pu lui permettre d'égaliser en seconde période mais le réflexe de David De Gea l'en a privé. Dangereux sur les phases arrêtées qui auraient dû être mieux exploitées par Ashley Williams notamment, il a été le joueur le plus en vue du compartiment offensif des Toffees. A revoir.

Bournemouth - Liverpool

4-3

Divock Origi

7/10

La semaine qui vient de s'achever restera peut-être comme celle de sa relance. Son bilan plaide pour cette hypothèse puisqu'il vient de marquer trois fois en trois rencontres. S'il s'est montré trop court pour reprendre un centre de Nathanel Clyne, il a ensuite doublé la mise sur une ouverture de Jordan Henderson où sa vitesse a fait des ravages : elle lui a permis d'éliminer le gardien Artur Boruc venu à sa rencontre avant qu'il ne redresse sa frappe pour marquer dans un angle très fermé. Plus discret en seconde période, son enchaînement contrôle frappe du droit en pivot passé juste au-dessus aurait mérité un meilleur sort.

Man. City - Chelsea

1-3

Eden Hazard

7/10

Secoué d'emblée par Fernandinho, il a été le premier à se montrer dangereux sur une frappe pleine de spontanéité mais non cadrée. Le Diable a confirmé son rôle majeur dans le dispositif des Blues, quelque part entre rigueur dans le travail défensif et réalisme devant le but. Ses 7 ballons récupérés disent tout de son activité dans le harcèlement. Et son but, le 8e de la saison déjà, rappelle que cette abnégation ne l'empêche pas d'être efficace puisqu'il fallait avoir des jambes dans les arrêts de jeu pour s'échapper comme il l'a fait. Ses accélérations ont fait très mal à chaque fois.

  • Buteur en fin de partie

  • Remplacé par Batshuayi dans les dernières secondes

West Bromwich - Watford

3-1

Christian Kabasele

6.5/10

Une semaine après avoir été la cible des critiques de Jamie Redknapp qui avait moqué le temps que le Diable avait pris pour remplacer Younès Kaboul, Kabasele a profité de la blessure du Français pour disputer son premier match de Premier League en intégralité. Et si le consultant de Skysports a jeté un œil à la rencontre, il n'a pas dû changer d'avis sur le Liégeois qui s'est fait manger par Jonny Evans sur l'ouverture du score. Une action cruelle pour le défenseur qui n'a plus perdu un duel du match ensuite au sein de la défense à 4 de Watford et qui a ensuite rappelé qu'il n'avait pas perdu son feeling d'attaquant en réduisant la marque avec beaucoup d'opportunisme en reprenant un ballon qui traînait dans la surface sur un corner.

Man. City - Chelsea

1-3

Thibaut Courtois

6.5/10

Dans la folle série de Chelsea, son rôle a parfois été minime vu la solidité défensive de ses coéquipiers. Mais le portier a prouvé une nouvelle fois qu'il avait retrouvé son meilleur niveau. Vigilant sur une frappe de Sergio Agüero qu'il claque proprement en première période, il n'a rien à se reprocher sur le but contre son camp de Gary Cahill. Sa parade devant Kevin De Bruyne vaut de l'or. En empêchant Manchester City de doubler la mise avec cet arrêt du pied droit, le portier a impulsé l'un des tournants de la rencontre. Il a ensuite mis une nouvelle fois Agüero en échec. Très costaud.

Dortmund - Borussia Mönchengladbach

4-1

Thorgan Hazard

6/10

Aligné sur le flanc droit de l'attaque de Gladbach pour ce périlleux déplacement, Hazard a touché 63 ballons en 78 minutes, offrant à ses partenaires des solutions en possession de balle. Il a aussi montré son audace à certains moments, en endossant le costume de poil à gratter pour les défenseurs adverses bien qu'il n'ait pas toujours été en réussite face à une équipe efficace dans tous les domaines.

En reconversion défensive, il a fait ce qu'il a pu, montrant de la volonté mais se faisant parfois dribbler un peu trop facilement. Qu'à cela ne tienne, le naufrage des visiteurs, qui menaient pourtant 0-1 à la 7e minute, fut avant tout collectif. 

  • Remplacé à la 78e par Johnson

Atlético Madrid - Espanyol Barcelone

0-0

Yannick Carrasco

5.5/10

Plus discret que la semaine dernière, YFC n'a tenté qu'une frappe (non cadrée, à la 60e) et a raté la plupart de ses dribbles, perdant quelques munitions au passage. A la 66e, son travail sur le flanc gauche et son joli centre ont amené la plus belle occasion de l'Atlético mais les Colchoneros ont toutefois concédé un nul blanc, ne profitant pas du partage entre le Barça et le Real...

Sa prestation en dents de scie lui a valu d'être remplacé par Correa à 20 minutes du terme. 

  • Remplacé à la 71e par Correa

Everton - Manchester United

1-1

Romelu Lukaku

5/10

Sa marge de progression se mesure dans ce type de rendez-vous où il n'a que trop peu pesé, notamment dans l'utilisation de son corps. Déjà dominé par José Fonte et Virgil Van Dijk contre Southampton, il a une nouvelle fois peiné dans ce domaine. Une statistique résume son match : son nombre de tirs : 0. Ses trois ballons récupérés ne peuvent compenser son faible impact et le voilà qui court désormais après son 8e but de la saison depuis 400 minutes...

  • Averti dans les arrêts de jeu

Man. City - Chelsea

1-3

Kevin De Bruyne

5/10

Il aurait pu, il aurait dû même être le héros de cette rencontre mais la réussite n'a pas été sa compagne. En première mi-temps, le Gantois a cru ajouter une nouvelle passe décisive à sa collection. Son coup-franc tendu était un modèle du genre que Fernandinho avait propulsé au fond des filets. Mais le Brésilien était hors-jeu. Un peu plus tard, le Diable a eu une nouvelle fois fait apprécier sa qualité de pied pour trouver Sergio Agüero qui n'a pas cadré sa tête. À la création en première période, KDB s'est retrouvé à la finition en seconde. Plus que son duel perdu avec Thibaut Courtois qui a parfaitement lu son intention de croiser sa frappe en laissant traîner son pied droit, sa reprise sur la barre alors que le but était grand ouvert viendra nourrir ses regrets et sa frustration.

Bournemouth - Liverpool

4-3

Simon Mignolet

-1/10

La performance très moyenne de Loris Karius, clairement fautif sur le but qui offre la victoire à Bournemouth dans les arrêts de jeu, va relancer le débat autour du titulaire du poste.

Tottenham - Swansea

5-0

Toby Alderweireld

-1/10

S'il a pu s'entraîner normalement la semaine écoulée, son entraîneur entend ne prendre aucun risque vu le calendrier chargé qui s'annonce et son retour a donc été différé.

-

-

Laurent Ciman

-1/10

La saison de l'Impact Montréal s'est terminée par une élimination en demi-finale de MLS ce mercredi. La bande à Laurent Ciman a perdu le match retour 5-2 (après prolongations) et le Diable rouge a reçu un 5/10 dans la presse canadienne pour sa prestation.

Stoke City - Burnley

2-0

Steven Defour

-1/10

Sean Dyche avait décidé de se passer de lui comme d'autres cadres.

Man. City - Chelsea

1-3

Michy Batshuayi

-1/10

Venu au relais d'Eden Hazard dans les arrêts de jeu, il a eu le temps de toucher un ballon et de voir la partie s'embraser après le tacle très violent de Sergio Agüero sur David Luiz.

  • A remplacé Hazard dans les dernières secondes

Everton - Manchester United

1-1

Marouane Fellaini

-1/10

Entré pour aider son équipe à conserver les trois points, il lui en coûte au final deux sur sa première action. En retard sur un Idrissa Gueye qui a bien joué le coup en le piégant sur un contrôle, il a accroché le milieu sénégalais. Y avait-il penalty ou pas ? Le débat fait rage mais jette un voile sur son histoire qui semble condamnée à ne jamais être simple.

  • A remplacé Mkhitaryan à la 85e

  • Averti à la 88e

Man. City - Chelsea

1-3

Vincent Kompany

-1/10

Blessé, son retour n'est attendu que pour le début du mois de janvier.

Montpellier - PSG

3-0

Thomas Meunier

-1/10

Il a assisté à la surprenante défaite des siens depuis le banc de touche, Serge Aurier ayant récupéré sa place.

Naples - Inter Milan

3-0

Dries Mertens

-1/10

Dries Mertens était suspendu pour ce match, après sa nouvelle carte jaune reçue le week-end précédent. 

Lazio Rome - AS Rome

0-2

Thomas Vermaelen

-1/10

Il est resté sur le banc durant l'ensemble de la rencontre.